couleur bleu outremer lapis lazuli
Blog Pierre Lapis Lazuli

D’où vient la couleur bleue outremer du lapis lazuli ?

Où est produit le lapis lazuli ?

Le lapis lazuli est une pierre pleine de vertus utilisée en lithothérapie qui se forme à l’origine à proximité d’intrusions ignées où le calcaire ou le marbre a été altéré par un métamorphisme de contact ou un métamorphisme hydrothermal. Dans ces roches, la lazurite remplace des parties de la roche d’accueil et se développe souvent préférentiellement à l’intérieur de certaines bandes ou couches.

L’Afghanistan est la première source mondiale de lapis-lazuli. Certaines régions du pays sont activement exploitées depuis des milliers d’années. Parmi les autres pays qui produisent des quantités notables de lapis lazuli, citons le Chili, la Russie, le Canada, l’Argentine et le Pakistan. Aux États-Unis, de petites quantités de lapis-lazuli ont été produites en Californie, au Colorado et en Arizona.

Lazurite, calcite, pyrite, et sodalite …

Le principal constituant Lapis Lazuli est la Lazurite, avec la formule chimique suivante: (Na, Ca) 8 Al 6 Si 6 O 24 (S, SO) 4

En plus de la lazurite, les spécimens de lapis lazuli contiennent généralement de la calcite et de la pyrite. La sodalite, la hauyne, la wollastonite, l’afghanite, le mica, la dolomite, le diopside et une diversité d’autres minéraux peuvent également être présents.

Pour être appelée « lapis lazuli », une roche doit avoir une couleur bleue distincte et contenir au moins 25 % de lazurite bleue.

  • La calcite est souvent le deuxième minéral le plus abondant présent dans le lapis-lazuli. Sa présence peut être très évidente, apparaissant sous forme de couches blanches, de fractures ou de marbrures. Elle peut également être finement mélangée à la lazurite pour produire une roche de couleur denim délavée.
  • La pyrite se présente généralement dans le lapis-lazuli sous forme de minuscules grains espacés de façon aléatoire et de couleur dorée contrastante. Lorsqu’ils sont abondants, les grains peuvent être concentrés ou imbriqués en couches ou en taches distinctes. Elle peut parfois se présenter sous la forme d’un minéral de remplissage de fractures.

En tant que roche, le lapis-lazuli est composé de plusieurs minéraux, chacun ayant sa propre dureté, ses caractéristiques de clivage et de fracture, sa gravité spécifique et sa couleur. La dureté va d’un Mohs 3 pour la calcite à 6,5 pour la pyrite. La dureté du matériau (5 à 5.5) dépend de l’endroit où vous le testez.

Un lapis lazuli traité pour une couleur bien bleue

Le lapis lazuli est souvent traité une fois qu’il a été extrait et taillé. C’est ensuite qu’il est vendu comme pierre précieuse (bracelet, collier, bague, ou boucles d’oreilles) sculpture ou ornement. Le lapis lazuli est légèrement poreux, ce qui lui permet de recevoir et retenir la teinture.

La plupart des matériaux qui arrivent sur le marché ont été traités avec une teinture bleue pour éliminer la calcite blanche qui pourrait subsister en apparence. Il est ensuite fréquemment traité avec de la cire ou de l’huile qui améliorent le lustre des surfaces polies et scellent la calcite teintée.

Une pierre utilisée comme pigment bleu

Le lapis-lazuli de haute qualité est utilisé comme pigment minéral depuis plus de 1 000 ans. Les morceaux de lapis bleu vif sont débarrassés de leurs impuretés et réduits en une fine poudre. Cette poudre peut ensuite être mélangée à de l’huile pour être utilisée comme peinture.

Des pigments de qualité supérieure peuvent être produits en lavant la poudre avec un acide doux pour éliminer la calcite et la dolomite qui diluent la couleur bleue. Le matériau est ensuite traité pour éliminer les grains de pyrite et d’autres minéraux étrangers. Ce pigment dérivé du lapis a été baptisé « bleu outremer« , nom qui a été utilisé par la suite pendant des centaines d’années.

Le bleu outremer du lapis en peinture

Pendant la Renaissance et jusque dans les années 1800, les peintures réalisées avec du bleu outremer étaient considérées comme un luxe en raison de leur coût élevé. Le lapis lazuli de haute qualité était extrait en Afghanistan et transporté en Europe pour fabriquer du bleu outremer. Ce pigment coûteux n’était normalement utilisé que par les artistes les plus accomplis et ceux qui avaient des clients fortunés pour supporter les dépenses supplémentaires.


Le bleu outremer véritable fabriqué à partir du lapis lazuli est l’un des rares pigments naturels à présenter une couleur bleue permanente et vive, une bonne opacité et une grande stabilité. Il a toujours été très cher et peut aujourd’hui se vendre à plus de 2 euros le gramme s’il est de qualité supérieure.
Quelques maîtres peintres ont considéré l’utilisation de pigments outremer et d’autres colorants coûteux comme un élément essentiel pour produire des peintures aux couleurs optimales.

Vincent Van Gogh (1853-1890) a utilisé l’outremer naturel pour peindre La Nuit étoilée en 1889. La peinture à l’huile sur toile est considérée comme l’une de ses meilleures œuvres et se trouve aujourd’hui dans la collection du Musée d’art moderne de New York. C’est une peinture largement reconnue.

Johannes Vermeer (1632-1675) a utilisé l’outremer pour peindre le foulard de la jeune fille à la boucle d’oreille en perles vers 1665. Cette peinture à l’huile sur toile a été exposée dans des musées du monde entier et a également servi d’inspiration pour un roman et un film. Elle fait actuellement partie de la collection du Mauritshuis à La Haye.

Le Titien (1488-1576) a utilisé le bleu outremer pour peindre le ciel et les draperies dramatiques dans sa peinture à l’huile sur toile de Bacchus et d’Ariane. Ce tableau est actuellement exposé à la National Gallery de Londres.

De nombreux peintres ont utilisé le bleu outremer pour peindre la robe de Marie, mère de Jésus. Giovanni Sassoferrato (1609-1685) en a donné l’exemple le plus frappant en peignant La Vierge en prière entre 1640 et 1650. La peinture à l’huile sur toile est exposée à la National Gallery…

Vous pourriez également aimer...